Des CAP en moins d’un an pour les adultes !

Des CAP en moins d'un an pour adulte

Grâce aux formations rémunérées « Se former au métier de… », financées par la Région Centre-Val de Loire, il est possible de décrocher un diplôme professionnel (CAP ou Titre pro) en 8 ou 10 mois sur le Campus des Métiers de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat situé à Joué-lès-Tours. Prochaine session en septembre 2022 pour sept professions qui recrutent : boucher, charcutier-traiteur, boulanger, pâtissier, cordonnier, poissonnier et conseiller commercial.

Ces formations sont destinées à des adultes et visent en priorité les demandeurs d’emploi qui seront rémunérés pendant la période de formation mais également des salariés en reconversion professionnelle, explique Leila Badi, coordinatrice pédagogique au sein de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Indre-et-Loire. Il ne s’agit pas de faire concurrence aux CAP destinés aux jeunes mais bien de permettre à des adultes d’apprendre un nouveau métier en accéléré pour répondre rapidement aux besoins de secteurs qui recrutent. Les postulants doivent pour cela remplir un certain nombre de pré-requis, comme avoir un niveau scolaire équivalent au CAP minimum. »

La CMA 37 va lancer en septembre prochain une nouvelle session de formations diplômantes dans sept métiers où les besoins en personnels sont importants : boucher, charcutier-traiteur, boulanger, pâtissier, cordonnier, poissonnier et conseiller commercial. Toute personne adulte, demandeuse d’emploi ou en reconversion, peut postuler auprès de la CMA 37. « Nous ouvrons le recrutement aux personnes en reconversion, même si la majorité des places est réservée aux demandeurs d’emploi car l’objectif de ce dispositif est aussi de favoriser l’accès à l’emploi tout en répondant aux besoin de secteurs en tension. »

22 semaines de stage en entreprise

Pour postuler, il faut donc envoyer un dossier de candidature avec CV, lettre de motivation et copie des diplômes avant de présenter son projet professionnel lors d’un entretien de sélection. Pour certains métiers, il est aussi demandé une immersion préalable de deux semaines en entreprise pour valider la motivation du candidat à ce métier.

Ce dispositif, intitulé « Se former au métier de… », est financé par la Région Centre-Val de Loire. Il fonctionne sur le principe de l’alternance, les apprenants alternant entre cours au Campus des Métiers de la CMA 37 à Joué-lès-Tours et stages en entreprise. « C’est l’une des autres conditions pour accéder à l’une de ces formations : il faut trouver une entreprise qui accepte d’accueillir les apprenants pendant les périodes de stage qui représentent 22 semaines sur l’année, précise Leila Badi. Mais a priori, cela ne pose pas de problème, les entreprises de ces secteurs en tension sont disposées à accueillir des stagiaires. »

La formation sur une année scolaire sera validée par un examen en juin de l’année suivante. « Les candidats passent un examen comme n’importe quel apprenti de CAP en deux ans. »

L’enseignement est dispensé en groupes de 12 à 15 apprenants, une jauge adaptée à un suivi personnalisé de chaque élève.

Une autre particularité de ces CAP en accéléré concerne le contenu de l’enseignement : en plus de la formation « technique » au métier choisi, la formation propose des modules de gestion, à la différence des CAP classiques qui proposent des matières générales (maths, français…). « L’un des objectifs visés par ces formations courtes est aussi de permettre aux diplômés de créer leur entreprise, explique Leila Badi. À partir du moment où ils ont déjà un vécu professionnel ou un autre diplôme, on considère qu’ils ont déjà acquis les connaissances apportées par les matières générales. En revanche, nous leur donnons les bases à travers des modules de gestion notamment, pour qu’ils puissent créer leur entreprise s’ils veulent devenir artisan ou se mettre à leur compte à plus ou moins brève échéance. »

Parce qu’il y a une différence entre être un bon professionnel et devenir chef d’entreprise, cet enseignement complémentaire est une vraie valeur ajoutée du dispositif « Se former au métier… »

(Source : Tribune Hebdo)

Partager :

Plus d'actus :

Un HACKATHON RH à Tours !

L’Armée de l’Air et de l’Espace, la Base aérienne 705 et la Smart Base RH organisent un Hackathon RH à Tours les samedi 8 et

Envoyez-nous un message